Mots-clés : groupe, suivi, projet

Groupe de suivi de projet

Un groupe de suivi du projet Pourquoi pas ? est créé auprès du comité directeur. Il comporte une trentaine de personnes et est présidé par Jean-François Bourillet.

Il regroupe de manière large et ouverte tous les utilisateurs du navire, incluant :

  • des représentants du partenaire Défense,
  • des représentants de la communauté scientifique nationale,
  • des représentants de la communauté scientifique européenne,
  • des représentants de Genavir,
  • des représentants du projet du Pourquoi pas ?.

Il suit les phases d'étude, de commande, de construction et d'essais du Pourquoi pas ?.

Il est chargé de l'organisation des campagnes d'évaluation opérationnelle, des équipements scientifiques en particulier. Il formule des recommandations en matière d'équipements scientifiques, de laboratoires, ...

Il se réunit au moins une fois par semestre pour faire le point sur l'état d'avancement du projet. Ses travaux sont présentés au Comité directeur par son président.

Le GSP s'appuie sur 5 groupes de travail qui sont :

  • GT Pont et mise en oeuvre des engins,
  • GT Equipements scientifiques et informatiques,
  • GT Locaux scientifiques,
  • GT Vie à bord,
  • GT Motorisation et acoustique.

Ce groupe est composé comme suit :

Jean-François Bourillet, du département géosciences marines de l'Ifremer

responsable scientifique du projet, président

Pascale Lherminier, du laboratoire de physique des océans de l'Ifremer

secrétaire

  • au titre de la communauté scientifique nationale,

Mathilde Cannat, de l'Université Pierre et Marie Curie - Institut de physique du globe de Paris
Luc Beaufort, du Cerege
Thierry Mulder, de l'université de Bordeaux

représentant la commission thématique Géosciences

Patrick Raimbault, du Centre océanologique de Marseille
Fabienne Gaillard, du Laboratoire de Physique des Océans de l'Ifremer
Antoine Gremare, de l'observatoire de Banyuls,

représentant la commission thématique OPCB

  • au titre des organismes français utilisateurs,

Christine Deplus, chargée de mission

'INSU/CNRS, Institut de physique du globe de Paris

Yves Gouriou,

pour l'IRD

Yvon Balut

pour l'IPEV

  • au titre du partenaire Défense,

Frédéric Teppe, de l'Etat major de la marine

officier de programme BHO
Marine Nationale

Thierry Dick, du Service des Programmes Navals de la DGA

directeur du programme BHO
DGA/SPN

Eric Duporte

représentant pour le SHOM

  • au titre de la communauté scientifique européenne,

Fernando Barriga, de l'Université de Lisbonne

H. von Westernhagen, de l'Institut Alfred Wegener de Bremerhaven

  • en tant que chef de projet Pourquoi pas ?,

Olivier Lefort, de la DNIS de l'Ifremer

  • en tant qu'animateurs des groupes de travail,

Alexis Khripounoff, du département Environnement Profond de l'Ifremer
David Corman, du SHOM

co-animateurs du groupe de travail "Pont de travail et mise en œuvre des engins sous marins"

Daniel Desbruyères, du département Environnement Profond de l'Ifremer,
Pierre Mouscardès, de la MOA du SHOM

co-animateurs du groupe de travail "Locaux scientifiques"

Jérôme Dyment, de l'Institut de physique du globe de Paris
David Moreau, de la MOA du SHOM

co-animateurs du groupe de travail "Equipements scientifiques et informatique"

Rémy Balcon, navigant de Genavir détaché au sein de l'équipe de projet

animateur du groupe de travail "Motorisation et acoustique"

Armel Le Strat, de Genavir

animateur du groupe de travail "Vie à bord"

  • au titre de Genavir,

Jacques Paul, administrateur unique

Bernard Morvan, directeur du département DEC

  • au titre de l'Ifremer,

pour le thème 1 : Jean-Paul Peyronnet, responsable des Navires océanographiques et de l'intervention sous-marine

pour le thème 5 : Pierre Cochonat, responsable du programme Marges,

pour le thème 6 : Sylvie Pouliquen, chef du projet CORIOLIS d'océanographie opérationnelle

Philippe Guillemet, commandant de Genavir détaché au sein de l'équipe de projet