Mots-clés : gros, plan, apparaux, pont

Gros plan apparaux pont

Les apparaux pont

Plage arrière et hangar : un pont conçu autour des engins

La plage arrière et le hangar du Pourquoi pas ? sont des espaces qui permettent :

  • d’accueillir et de mettre en œuvre successivement deux engins sous-marins de la classe du Nautile, du Victor ou du Penfeld,
  • de mettre en œuvre la sismique multi-traces (avec prise en compte des évolutions futures) qui nécessite l’implantation en plage arrière d’un nombre important de conteneurs (12),
  • d’accomplir les campagnes d’hydrographie côtière et hauturière avec la présence à bord, en particulier, de trois vedettes hydrographiques du SHOM dont deux disposées sur leurs propres bossoirs de débordement et une déployée par portique arrière,
  • de déployer le système Newtsuit de la Marine nationale (CEPHISMER) pour l’assistance aux sous-marins militaires en détresse, ce système étant constitué d’un engin d’intervention habité, d’un ROV d’assistance et d’un système de ventilation.

Pour répondre à ces besoins, le Pourquoi pas ? est doté d’une vaste plage arrière (28m de long sur 20m de large) prolongée par un hangar fermé de 18m de long capable d’accueillir au minimum deux engins. Cette plage arrière et ce hangar sont traversés par deux voies de roulement permettant de déplacer les engins de leur lieu de stockage sous hangar à leur aire de manutention.

Ces aires de manutention sont au nombre de deux :

  • une aire de manutention arrière, desservie par le portique arrière,
  • une aire de manutention latérale, aménagée sur le côté tribord du navire et directement en sortie de hangar. Cette aire de manutention est desservie par la grue océanographique et la poutre télescopique latérale.

Le portique arrière est destiné à la mise en oeuvre du submersible habité NAUTILE, des engins inhabités à câble remorqués ou non (Victor, Penfeld, Sar), d’une vedette hydrographique et d’instrumentations scientifiques diverses dont des dragues à roches et des lignes de mouillage. Le portique peut être équipé de deux système complets de manutention pour pouvoir opérer successivement deux engins sous-marins qui, par leur nature, doivent être déployés par l’arrière du navire (engins remorqués, Nautile,..). Sa capacité est de 22t à la norme BV ALS. Il est équipé au total de 7 treuils dont 2 treuils de levage pour les engins inhabité (CMU 10t), 1 treuil de levage Nautile (CMU 22t) et 4 treuils pour la pose/dépose des poulies grands fonds (CMU 1t).

La grue océanographique est munie d’un ensemble cohérent pour la mise à l’eau et la récupération des engins de type Victor ou Penfeld (plate forme d’accostage, treuils à tension constante et dispositif amortisseur des effets dynamiques). Elle permet par ailleurs de manutentionner des colis légers, dans la gamme des 2t (de type navettes ascenseur, stations, OBS, zodiac …). En dehors de ces spécificités propres aux engins, elle peut être utiisée pour des opérations classiques de manutention. Sa capacité à la mer est de 8t à 13m ou de 5t à 15m

La poutre télescopique latérale sert à supporter les câbles grands fonds (Victor, Penfed ou carrotier par exemple). Sa capacité en halage est de 15t au brin. Elle est par ailleurs équipée de deux treuils (2t, et 8t) pour les opérations de carottage.

Le navire est par ailleurs équipé de deux grues de manutention générales, l’une sur bâbord au pont 4 et l’une sur la toiture du hangar au pont 6.

La coursive de carottage se situe en avant de la plage arrière, sur tribord. D’une longueur de 40m, elle est équipée de tous les dispositifs (tangons de débordement en particulier) pour la mise en œuvre du carottage long (30m) de type CALIPSO.