Mots-clés : sondeur, sédiments, l'auv

Le sondeur de sédiments de l'AUV

Présentation générale

IXSEA et Ifremer ont lancé en 2006 le développement d’un nouveau sondeur de sédiments (SDS) basse fréquence pour AUV. Les principales contraintes pour ce nouveau SDS étaient les suivantes :

  • Utilisation de signaux basse fréquence pour limiter l’atténuation du signal dans les sédiments (pénétration maximale visée : ~50 m avec une résolution verticale d’environ 25 cm).
  • Possibilité de travailler jusqu’à 6000 m de profondeur.
  • Faible encombrement et masse.

L’émission est réalisée avec une source acoustique basée sur la technologie Janus-Helmholtz. La bande passante utilisée est 1800-6200 Hz. L’électronique de puissance et l’adaptation d’impédance ont été optimisées pour délivrer un niveau d’émission de 190 dB, permettant d’atteindre 50 m de pénétration dans des sédiments meubles. La résolution verticale obtenue est inférieure à 20 cm. La réception est réalisée par une antenne de 3 hydrophones. Le système d’acquisition SUBOP permet de réaliser l’acquisition des données.

Ce SDS peut être intégré sur les AUV AsterX ou IdefX de l’IFREMER. Lors des plongées, la configuration de l’AUV est généralement la suivante :

  • Acquisition à altitude constante : 50 m.
  • Vitesse de l’AUV : 3-4 nœuds.
  • Profondeur d’acquisition : jusqu’à 3000 m.
  • Distance parcourue lors d’une plongée : ~50 km.

Une photographie des différents éléments de la chaîne d’acquisition intégrés sur une structure provisoire est donnée ci-dessous (en bas à gauche : antenne de réception ; en bas à droite : transducteur d’émission ; sous la structure : l’enceinte contenant l’électronique de puissance et le système d’acquisition).

Un schéma de l’intégration du SDS dans la partie avant de l'AUV est représenté ci-dessous (enceinte, transducteur d’émission TX, antenne de réception RX).

Exemple de profil

Le profil représenté ci-dessous a été acquis avec le SDS de l’AUV lors de sa 1ère campagne scientifique en 2008 (longueur du profil ~1.5 km, échelle verticale : temps de propagation aller-retour en ms).