Vous êtes dans :
Mots-clés : sondeurs, sédiments

Les sondeurs de sédiments

Les sondeurs de sédiments
Présentation générale :

Les sondeurs de sédiments (SDS) sont des équipements acoustiques utilisés pour visualiser les strates sédimentaires enfouies sous le fond de l’eau jusqu’à plusieurs dizaines de mètres de profondeur. Les sondeurs de sédiments de l’Ifremer travaillent à des fréquences généralement comprises entre 1,8 et 5,3 kHz. Les signaux acoustiques émis sont des modulations de fréquence linéaires d’une durée de 10 à 100 ms. Le signal reçu consiste en une série temporelle d’échos réfléchis sur les interfaces sédimentaires.

Aux fréquences considérées, l’énergie reçue provient essentiellement des réflexions cohérentes générées au niveau des discontinuités de l’impédance acoustique du milieu. L’énergie des échos rétro-diffusés au niveau du fond de l’eau et des interfaces plus profondes est beaucoup plus faible.

Les données des sondeurs de sédiments peuvent être utilisées pour réaliser des études qualitatives des structures géologiques et des processus sédimentaires. Les données peuvent également être exploitées pour estimer des paramètres géoacoustiques (coefficient de réflexion, absorption…) et permettre ainsi de caractériser l’environnement géologique.

Les sondeurs de sédiments de l'Ifremer

A l’Ifremer, les navires et engins suivants sont équipés de SDS :

En 2006-2007, un nouveau système d’acquisition pour les sondeurs de sédiments a été mis au point par l’Ifremer, le nouveau logiciel d’acquisition, baptisé SUBOP (SUb-BOttom Profiler) permet de piloter l’émission et la réception des signaux, de réaliser l’interface avec les capteurs du bord (navigation, bathymétrie, attitude) et d’archiver les données au format standard SEGY.

Exemple de profil

Le profil représenté ci-dessous a été acquis avec le SDS du NO Le Suroît lors de la campagne CALIMERO en avril 2005 (longueur du profil ~5 km, échelle verticale : temps de propagation aller-retour en ms). Sur ce profil, la profondeur de pénétration est d’environ 160 ms (temps de propagation aller-retour, soit environ 120 m) et la résolution verticale est d’environ 0,4 ms (soit environ 30 cm).