You are in :
Home>Presentation of the fleet>Glossaire>UMS>De l'OFEG à EUROFLEETS
Keywords : l'ofeg, eurofleets

De l'OFEG à EUROFLEETS

Une UMS forcément impliquée par la construction européenne : de l'OFEG à EUROFLEETS

L'OFEG, une bourse d'échanges indispensable pour les scientifiques français.

La France a été un élément moteur dans la conclusion d'un accord sur la gestion des flottes océanographiques, destiné à optimiser l'utilisation des navires et engins et à favoriser les échanges entre instituts européens.

D'abord dans le cadre d'un accord multilatéral d'échange de temps navire, l'Ifremer a mis en place en 1996 avec le BMBF (ministère fédéral de l'éducation et de la recherche) allemand et le NERC (Conseil de recherche sur l'environnement naturel) britannique, un accord trilatéral permettant l'échange de temps navire au sein de la flotte européenne. Il prévoit une coordination des procédures d'évaluation des demandes de campagnes et l'accès à tous les scientifiques des moyens navals de chaque pays, mais aussi la récupération de matériels ou de mouillages.

Puis cette structure appelée depuis 2002, OFEG (Ocean Facilities Exchange Group), regroupe maintenant six pays : l'Allemagne, le Royaume-Uni, la France, les Pays-Bas, l'Espagne et la Norvège.

EUROFLEETS

Le projet EUROFLEETS constitue une étape essentielle vers une coordination des flottes de recherche européenne et l'interopérabilité des engins lourds.

La coordination de ce projet est assurée aujourd'hui par l'Ifremer. Or si la structure juridique de l'UMS ne lui permet pas d'être l'interlocuteur privilégié de la Commission européenne, l'UMS devra être le lieu de la concertation d'ensemble des politiques des quatre opérateurs de recherche.